Notre forme de parrainage consiste à mettre à disposition de plusieurs animaux un terrain / une prairie de plus d'un hectare, pour les accueillir durant les beaux jours. A l'automne, il retournera au Refuge de l'Arche de Noé. Actuellement nous hébergeons une douzaine d'animaux ... !
Le nombre de pensionnaires que nous avons pris en charge et d'une douzaine : un poney, un âne, quatre chèvres et six moutons !

Notre engagement : Offrir l'hébergement et l'entretien de tous les animaux qui nous sont confiés » d'offrir une retraite paisible aux animaux qui on été maltraités ou abandonnés, d'apporter ainsi nourriture, soins, hébergement et réconfort à une douzaine d’animaux...
Ces animaux ont été abandonnés à la suite d’un déménagement, d’un divorce, d’une expulsion, d’un décès ou retirés suite à une procédure juridique pour mauvais traitement ou acte de cruauté.
Le refuge de l'Arche de Noé propose le parrainage qui consiste à verser la somme de votre choix, pour aider à nourrir et à soigner un animal, celui que vous souhaitez, parmi ceux qui, pour diverses raisons, ne peuvent pas être placés en famille d'accueil et restent au Refuge.
Visitez le refuge de l'arche de noé à Ernolsheim-Sur-Bruche cliquez ici !

Ci-dessous, les photos des pensionnaires hébergés dans notre parc !

Informations : Une autre forme de parrainage consiste à mettre à disposition d'un animal (ou de plusieurs) un terrain, susceptible de l'accueillir durant les beaux jours. A l'automne, il retournera au Refuge de l'Association pour la défense et la protection des animaux, ...

refuge animalier animaux de ferme

parc animalier

photos animaux aider les animaux

parrainer un animal adopter un animal

Être famille d'accueil c'est faire une bonne action en aidant la cause animale, Qu'est ce qu'une famille d'accueil ?
Un foyer, composé d'une famille ou d'une personne vivant seule, au sein duquel les animaux que nous sauvons sont placés momentanément.
Pour quels animaux ?
Pour tous les animaux ! Selon vos souhaits et vos possibilités, vous pouvez héberger lapin(s), mouton(s), chèvre(s), cheval(aux) etc.
Tant pour les cas de maltraitance que pour les actes de cruauté, nos interventions nous obligent souvent à retirer l'animal de son ancien lieu de vie pour le sauver.

De plus, toute l'année, l'association reçoit des appels de personnes souhaitant, pour diverses raisons, se séparer de leur petit compagnon, quand il ne s'agit pas d'animaux lâchement abandonnés sur la voie publique.
Le seul espoir d'échapper à leur martyre, à l'errance ou l'enfermement derrière les barreaux voire à l'euthanasie est qu'ils soient réadoptés.